Décidément, il semblerait que notre approche, à propos de l’intuition, plaise !

La journaliste Clémence Levasseur nous a interviewé, ainsi que deux autres personnes ayant travaillé sur le sujet de l’intuition. L’article complet ci-dessous.

Qui n’a jamais eu un flash, une idée, des sensations physiques, ou une petite voix, surgissant sans raison, et venant délivrer des informations ? C’est l’intuition, sous l’une de ses différentes formes, qui vient de se manifester. Venant du latin ≪ intuito ≫, qui signifie littéralement ≪ le dedans qui jaillit vers l’extérieur ≫, elle est définie par le dictionnaire comme ≪ une connaissance directe, immédiate de la vérité ≫. Sa particularité ? Hors de tout raisonnement, de toute logique, de toute expérience, elle arrive de façon soudaine et inattendue. Si certains sont sceptiques sur l’existence et le sérieux de l’intuition, d’autres au contraire, l’utilisent dans leur vie quotidienne ou pour prendre des décisions importantes concernant leur vie personnelle ou professionnelle. La raison ? ≪ C’est un savoir enfoui, dont la justesse est fascinante ≫ assure Helen Monnet, psychothérapeute et auteur de La Puissance de l’intuition (Larousse de Poche, janvier 2019). ≪ C’est une sorte d’intelligence universelle qui ne connait pas de contraintes temporelles ou spatiales ≫ avance Alexis Champion, fondateur, directeur de l’IRIS, l’école de l’intuition et auteur de Développez votre intuition » (Leduc.S, octobre 2018). Pour Lydie Castells, conférencière, numérologue et auteur(2) de L’Intuition, et si on l’écoutait vraiment ? » (Eyrolles, novembre 2018), « elle est un pont entre l’extérieur et nous, qui guide dans notre vie ». Et si, avec l’aide de ces trois spécialistes, nous apprenions à mieux la reconnaître et à nous en servir ?

Apprenez à la reconnaître plus grands d’entre eux s’y sont intéressés. Platon disait qu’elle « est un passage, un état supérieur de l’âme », Freud, qu’« elle est un maillon entre sensibilité et conscience, qui fait remonter des données de l’inconscient vers le conscient ». Einstein affirmait que l’intuition est « un don sacré, une divination qui traduit une vérité objective du monde ». Si vous interrogez vos proches sur ce thème, la plupart vous affirmeront qu’elle se manifeste chez eux par des poils qui se hérissent, des rêves prémonitoires, des chuchotements, de la télépathie… D’autres, qui se présenteront comme davantage rationnels, qu’ils n’en ont aucune. « L’intuition n’est pas un don réservé à quelques-uns ni une caractéristique typiquement féminine, indique Lydie Castells. Nous sommes tous dotés de cette ressource extérieure à nous et qui est là pour nous guider. Tel un sixième sens, nous pouvons la recevoir davantage. » L’intuition n’est pas une déduction : elle s’opère sans lien logique, sans interprétation, sans comparaison. Et c’est un message neutre, elle n’est pas accompagnée d’émotions, d’envies, de peurs ou de preuves. « Un jour, lors d’un entretien d’embauche, j’ai eu différentes sensations négatives, se rappelle Nadia, 43 ans. Le poste, l’entreprise, le salaire me faisaient rêver mais mon corps m’envoyait des signaux d’alarme : mal au cœur en entrant dans le bâtiment, frissons et dégoût en face du recruteur… En rentrant, j’ai préféré ne pas donner suite. Une semaine après, j’ai décidé de postuler à Londres et décroché un job. J’y vis depuis six ans et j’y ai fondé une famille : je n’ai jamais regretté ma décision ! » « L’intuition est une connaissance produite par notre corps et nos pensées, mais qui n’utilise aucun raisonnement, aucune construction intellectuelle, explique Alexis Champion. Elle peut concerner un lieu, une situation, un événement, un objet… »

Découvrez ses nombreux bienfaits L’intuition permet de se sentir profondément humain, assure Helen Monnet, elle nous aide à être qui nous sommes vraiment et à apprivoiser les facettes insoupçonnées de notre personnalité. » La plupart des artistes et des scientifiques l’utilisent pour avancer dans leurs domaines car elle permet de lâcher ce qu’ils connaissent déjà et d’accepter de sortir du cadre pour partir vers l’inconnu. C’est-elle qui a permis à Archimède, Einstein, Newton ou Pasteur de réaliser leurs illustres découvertes. « C’est un vrai plus pour la créativité, ajoute Helen Monnet car elle permet de trouver des idées, des solutions, de faire des rencontres, en allant au-delà de la logique rationnelle. » L’intuition est une forme de guide, de radar pour prendre de bonnes décisions. « L’année dernière, alors ma fille était souffrante, les médecins m’assuraient que ce n’était que l’appendicite, se souvient Charlotte, 51 ans, mais une phrase m’affirmant que c’était grave me revenait sans cesse. J’ai donc insisté pour qu’elle fasse des examens complémentaires qui ont révélé que c’était une péritonite. Si je n’avais pas écouté mon intuition, ma fille aurait pu mourir ! » En plus de pouvoir alerter face à un danger, elle nous permet de gagner du temps, d’être plus efficace dans nos actions. « Se mettre à l’écoute de son intuition est une voie de transformation intérieure, pour agir dans et sur le monde de façon plus équilibrée, avec plus l’originalité, de justesse et de pertinence, révèle Alexis Champion.

Elle peut être particulièrement utile pour mieux cerner les situations et les les personnes, pour mieux se connaître, pour se projeter davantage dans l’avenir, pour trouver un mieux-être au quotidien ou pour être davantage inspiré. »

                          Levez les freins et écoutez-la

Certains sont plus ou moins doués que d’autres pour écouter leur intuition : les expériences, l’éducation, l’histoire familiale, les croyances peuvent rendre difficile sa perception.

Mais lever ces freins est possible. « Une fois qu’on lui accorde de l’attention, l’intuition semble se manifester davantage : elle est comme un muscle qui a besoin d’être oxygéné et entraîné pour pouvoir être efficace, précise Helen Monnet. Pour s’ouvrir à l’intuition, il est primordial d’être détendu en profondeur, d’être à l’écoute de ses sensations, de son monde intérieur. » Pourfaire le vide autour de soi et dans sa tête, la méditation, la sophrologie, la pratique d’un sport, d’une activité artistique sont recommandés. Autre facteur important pour écouter son intuition, il faut être dans « l’ici et le maintenant », en ne ressassant pas le passé et en n’anticipant pas l’avenir. Autre écueil à éviter : faire de nombreuses tâches au même moment. « Si l’intuition surgit, mais que vous êtes en train de passer un coup de fil en faisant vos courses et en surveillant vos enfants, vous ne la verrez pas, met en garde Lydie Castells. Il faut savoir se poser, s’accorder du temps, se concentrer sur ce que l’on fait pour la voir quand elle survient de façon fulgurante. » L’ego peut également être un obstacle : une personne qui manque de confiance en elle, qui ne s’aime pas, qui est convaincue que tout ce qui vient d’elle n’a pas de valeur, ne sera pas en mesure d’écouter sa « petite voix intérieure », ni de la suivre. « Une personne à l’ego surdimensionné aura également des difficultés à l’écouter car elle bloquera toute remise en question, à cause de sa grande assurance et de ses certitudes », déplore Lydie Castells. Mais le principal obstacle à l’intuition est le mental. « Dans notre culture occidentale, le raisonnement et l’analyse ont pris une très grande place alors qu’ils n’ont pas toujours raison, analyse Alexis Champion. Si l’intuition nous donne une direction ou une idée, qui nous semble farfelue, nous n’allons pas lui accorder d’importance alors qu’elle peut être un précieux conseil. » « Nos besoins de comprendre, d’analyser, d’étayer nos réflexions sont tels qu’il nous est difficile de faire confiance aux intuitions qui en quelques millisecondes traversent notre esprit, regrette Lydie Castells. Or le mental et l’intuition ne sont pas à opposer, ils sont complémentaires. »

(2) avec Bernard Castells

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *